Kecárna Playlisty
Obnov stránku
Desktop verze
Horní menu

Chrysanthème Pour Mme Bear - text

playlist

On m'a dit les choses se terminent là où elles commencent. C'est dans les extrêmes que ça commence, je commente. C'est dans la souffrance qu'on a trouvé la force, au bord du gouffre tout en écoutant les Doors. C'est entre rires et larmes que le mot "Nous" est né. C'est là qu'entre nous est né le mot "Aimer". Aujourd'hui je me demande comment on en est arrivé là. On se parle même plus. Oublier j'arriverais pas. Tu m'as dit oui, j't'ai dit oui et ça pour toute la vie. Devant amis et famille mais aujourd'hui tout est fini. Je t'aurais tout donné. Pour toi j'étais prêt à mourir. Merde, tout donner! Comment t'as pu me trahir. J'espère que tes mensonges te rongent, jusqu'à tes songes. Que tu plonges et replonges dans cette peine que rien n'éponge. La seule chose de vrai entre nous aura été la douleur. Alors je la chéris comme une dernière douceur.

Oh Babe. Où que tu sois, je pense à nous. Pour nous je serais allé jusqu'au bout. T'étais pas juste ma femme, t'étais mon tout.

J'en ai eu marre de me retrouve à 5 heures du mat sur le sol de ma cuisine en train de me battre pour un couteau, parce que tu veux te couper les veines. Avec recule, merde, coupe-toi ces veines. Marre de tes cris, de tes crises d'hystérie. Des voisins à ma porte au beau milieu de la nuit. Marre de me retrouver avec deux flics qui m'entourent. Pendant qu'un troisième écoute les faits de mon amour. Et quand j't'entends dire que je te bats. Je regrette de pas avoir utilisé mes bras. Marre des medics, des urgences psychiatriques, des psy muets, à croire qu'ils sont stupides. J'en ai eu marre des urgences, des sirènes d'ambulances, des salles d'attentes, des nuits blanches sur nuits blanches. Marre de défoncer la porte de ma salle de bain pour te retrouver veines coupées, respirant en vain. Marre de tout ce sang où en est le sens. Tu sais bien qu'en amour, chérie tout se sent. Tu souffres et je souffre. Tu pleures et je pleure. Je t'aime et tu m'aimes. Mais où cette peine nous mène.

Oh Babe. Où que tu sois, je pense à nous. Pour nous je serais allé jusqu'au bout. T'étais pas juste ma femme, t'étais mon tout.

Ça fait trois semaines que les papiers de mon divorce traînent sur mon bureau. Faut que je les signe quoiqu'il advienne. La concrétisation du plus grand échec de ma vie se tient juste là, au bout de ce stylo-bille. Quand j't'ai vue devant le juge au tribunal. Je me suis dit : faisons-nous ça pour qu'on ait plus mal. Car si c'est le cas, ça ne marche pas. Une partie de moi dit "pars pas" et l'autre crie "barre-toi" Quand le juge nous a demandé si on voulait divorcer, j'ai dit oui, mais tes lèvres n'ont rien prononcé. Et dans ma tête la question est restée la même. Je t'aime et tu m'aimes, mais où cette peine nous mène.

Text přidala Bellie

Video přidala Bellie

Tento web používá k poskytování služeb, personalizaci reklam a analýze návštěvnosti soubory cookie. Používáním tohoto webu s tím souhlasíte. Další informace.