Ancré - text

En vertu d'une infortune
qui nous a tous bien assagis
On s'assoupit quand Sade-iscute
dans le boudoir Philosophie
On s'assombrit quand Sade-éroge
Aux règlements bien établis
Sans retenue on Sade-itionne
Justine-Ego face à l'ennui
Il en faudrait des voluptés
Pour te décalquer, Poésie
Tu en aurais, Toi, des caresses
à faire vibrer des corps sans vie
A chavirer des vies sans corps
A savourer perdre le Nord
A esquisser cent mille décors
de tes imaginaires orgies
Il en faudrait des voluptés
Pour te décalquer, Poésie

Ca se bouscule, Ancré
Les mots, la plume, encrés
Ca tourbillonne, Ancré
Tocsin qu’on sonne

Ca se bouscule, ça tourbillonne
Comme un vertige au coeur d'une nonne
Comme un frisson sur une peau lisse
Qui court vers l'aine, effleure l'abysse
Ca rectiligne, ça diagonale
Une main timide effleure du mâle
Comme un frisson parcourt tes reins
beaux sans excès, beaux l'air de rien
Ca se bouscule, ça tourbillonne
Comme un vertige au coeur d'une nonne
Comme un frisson sur une peau lisse
Qui court vers l'aine, effleure l'abysse
Ca rectiligne, ça diagonale
Humain timide et Fleurs du Mal

Il en faudrait des capitaux
Pour racheter toute la pléiade
Ils en auraient, eux, des euros
Pour éviter toute incartade
Et transformer la plume en or
Pour étouffer les métaphores
Pour ériger des miradors
Et endormir les cavalcades
Il en faudrait des capitaux
Pour racheter toute la pléiade

Ca se bouscule, Ancré
Les mots, la plume, encrés
Ca tourbillonne, Ancré
Tocsin qu’on sonne

Ca se bouscule, ça tourbillonne
Comme un désir au corps d'une lionne
Comme un retour aux origines
A l'érection de nos échines
Ca rectiligne, ça diagonale
Comme un retour à l'animal
Parade succincte, saillie, étreinte
Souffle brûlant sur flamme éteinte
Ca se bouscule, ça tourbillonne
Comme un désir au corps d'une lionne
Comme un retour aux origines
A l'élection de nos échines
Ca rectiligne, ça diagonale
Comme un retour à l'animal
Ca rectiligne, ça diagonale
Comme un détour par femme fatale
Ca se bouscule, ça tourbillonne
Comme un désir au corps d'une lionne
Comme un retour aux origines
A l'érection de nos échines
Ca rectiligne, ça diagonale
Comme un retour à l'animal
Parade succincte, saillie, étreinte
Souffle brûlant sur flamme éteinte
Ca rectiligne, ça diagonale
Comme un détour par femme fatale
Parade succincte, saillie, étreinte
Souffle glacé sur pierre tombale...

Text přidal roman59

Tento web používá k poskytování služeb, personalizaci reklam a analýze návštěvnosti soubory cookie. Používáním tohoto webu s tím souhlasíte. Další informace.